ça sent pas la rose

Ceci n'est pas un vrai blog de fille. De toute façon j'ai jamais su faire les bracelets brésiliens.

28 octobre 2007

La vie en rêve

Petite, je refusais de dormir. Par principe et pour cause d’emploi du temps déjà surchargé. 8h : faire un chignon banane à Barbie. 8h30 : démontage de Lego. 8h45 : re-montage de Lego. 9h : sortir le Monopoly. 9h05 : ranger le Monopoly, plus trop envie de jouer finalement. 9h10 : démarrage d’un nouveau scoubidou. La tête sur l’oreiller, bon pied bon œil (grand ouvert l’œil), je guettais le marchand de sable. Vas-y bonhomme, jette-le ton sable, de toute façon je ne dormirai pas et dis aussi à ton pote Nounours de retourner dans sa... [Lire la suite]
Posté par Rosa Rose à 16:25 - Commentaires [7] - Permalien [#]

21 octobre 2007

De la psycho, à gogo

Elle n’a jamais décroché son diplôme en psychologie, cela ne l’empêche pas d’avoir la langue bien pendue. Vendeuse enragée et engagée, c’est au rayon cosmétiques de ma supérette bio qu’elle délivre sans ordonnances ses analyses placebo. Freud, Lacan et toute sa clique squattent l’espace, quelque part entre les crèmes pour les mains à la rose et les gels douche à l’avoine. Curieuse, je tends l’oreille feignant un vif intérêt pour la nouvelle gamme de masques « régénérante-vivifiante+décripsante+hyper efficace+commerce équitable+et... [Lire la suite]
Posté par Rosa Rose à 18:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 octobre 2007

N'oublie pas que tu n'es personne

L’histoire pourrait commencer à peu près comme cela, tout en finesse, à la manière d’une bande originale d’un blockbuster made in USA : dans la jungle urbaine subsiste un monde à part. Un monde 1 où les convenances sociales n’existent plus, où démonter l’épaule d'une mémé n’est plus tabou, où casser le bras d’un enfant afin de se frayer un chemin n’a rien de choquant, où les coups de sacs sont aussi nombreux que les coups bas. Un monde 2 féroce où costards-cravates, « tecktonikeurs », ados méchamment mécheux, minettes en... [Lire la suite]
Posté par Rosa Rose à 19:54 - Commentaires [9] - Permalien [#]