ça sent pas la rose

Ceci n'est pas un vrai blog de fille. De toute façon j'ai jamais su faire les bracelets brésiliens.

20 août 2007

SLIMilitude

slimilitude

Il y a des sujets graves dont on ne parle jamais. Au JT, dans les journaux, rien, nada. C’est l’omerta. Et pourtant dans la rue, je constate quotidiennement les dégâts. Personne n'ignore les ravages du jean slim parmi la population masculine mais tout le monde préfère détourner le regard, par pudeur, par gêne, parce que « c’est comme ça » 1. Confiante, je pensais, au départ, que ce ne serait qu’un épiphénomène, tout au plus un snobisme, réservé à Karl L., sexagénaire transgénique moulé dans une taille 12 ans et aux baby rockers un brin poseurs, s’affichant en slim et Ray-Ban en attendant de devenir des stars, des vraies. À cette époque, je claironnais : « le jean slim pour hommes, ça ne marchera jamais ! », le tout ponctué d'un petit rire moqueur. C’est ce que prédisaient également les ringards au moment de l’ascension d’un certain Elvis, dit the pelvis. J’aurai dû me méfier, il ne fait pas bon jouer les prédicateurs du dimanche.
Du papier glacé au papier journal, échappé des podiums, le slim est descendu dans la rue. Il colle désormais à la peau des hommes du peuple. Le mâle est fait, comme un rat. Comment tout a basculé ? Mystère. La mode masculine échappe à toute logique, son histoire en témoigne. En peau de bête dans les cavernes, en toge dans l’Antiquité, en collant au Moyen Âge, en perruque à Versailles, en mocassins à glands dans les années 50, en pantalon feu au plancher au temps des yéyés, sur des chaussures plateformes dans les seventies, en survêtement fluo dans les années 80… Depuis la nuit des temps, les hommes, mal dans leurs fringues, se cherchent 2. Pire, et s'ils n'étaient finalement que des innocents, proies toutes désignées de stylistes machiavéliques, se plaisant à les affubler de serpillières et autres guenilles asymétriques ? La théorie se tient, j’ai des preuves 3. Dans le genre complot international sponsorisé par Vogue Hommes. Ce serait donc cela le fameux mystère masculin. Egoïste que j’étais, trop occupée à passer et re-passer en revue ma penderie, je n’ai jamais vu/voulu voir la vérité en face. Nez à nez avec une invasion de jeans slim, la souffrance vestimentaire au masculin me saute aujourd’hui aux yeux. Trop tard. Les petits, les grands, les maigres, les gros : les hommes, brebis égarées dans l’univers impitoyable du style, l’ont adopté, les yeux fermés. Problème, moi, je les ai grands ouverts.
Je garde en tête l’image de ce jeune homme à la carrure de rugbyman, la mèche au vent négligemment domestiquée –l’air de rien-, la paire d’Aviator sur le nez en ce jour de grisaille, et ses deux jambes –ma foi robustes- boudinées dans un de ces pantalons de torture, prêt à craquer, sous toutes les coutures. À son arrêt, sans doute persuadé d’avoir trouvé son style, THE style, il s’est levé avec l’aplomb de ceux qui se pensent au-dessus du lot. Derrière la vitre, je l’ai regardé marcher, toujours aussi fier de son achat. Vu de loin, son jean avait désormais l’aspect d’un collant. De ma place, j’aurais d'ailleurs juré qu’il revenait d'un cours de fitness.
Conclusion :
Sauvez les hommes, dites non au slim !

1 C’est comme ça : expression de secours à servir en cas d’absence de répartie. À noter : le « c’est comme ça » se marie très bien avec un « et puis c’est tout ». Ce qui donne au final : « C’est comme ça... (prendre une expression mi-résignée, mi-digne à la Gabin)… Et puis c’est tout ». Magique !

2 Il/elle se cherche : formule de politesse enrobant d’un voile pudique la vérité, la vraie : Il/elle n’a aucun goût et n’en aura jamais.

3 J’ai des preuves accablantes. Ici

sansslim

Posté par Rosa Rose à 17:59 - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    C'est sûr, tout le monde ne porte pas le slim aussi bien que Joey Ramone...

    Posté par Eve, 28 octobre 2007 à 17:28
  • Eve> je confirme. Surtout quand on écoute les Naast...

    Posté par Rosa Rose, 28 octobre 2007 à 20:25
  • N'importe quoi

    tu c'est quoi moi je pense que c'est chacun , fait se qu'ils veux vous etes des nuls de vouloir imposer vos gout

    Posté par Katiia, 20 novembre 2007 à 20:17
  • Ca fait plaisir de te relire ! Et oui, enfin non au slim !

    Posté par David, 07 septembre 2007 à 22:57
  • David> J'ai lu que le jean slim n'en avait plus pour très longtemps. Dixit un mag féminin. Une source sûre, quoi.

    Posté par Rosa Rose, 16 septembre 2007 à 17:33
  • Si ton blog est graranti 100% sans Slim, alors je reviendrai avec grand palaisir.... j'en peux plus de ces silhouettes immondes que toutes ces "minettes" portent en se croyant élégantes.... mais regardez vous dans la glace, où sont vos fesses, vos formes, votre allure ?!!!...

    Posté par Le Chat, 09 octobre 2007 à 10:59
  • Le Chat>Le slim, fléau des penderies modernes...

    Posté par Rosa Rose, 12 octobre 2007 à 21:13
  • les slims semblent être plus fort que nous!

    Posté par camille, 14 octobre 2007 à 20:02
  • Camille> Oui, ils sont partout dans notre chère ville... Mais un autre danger guette : l'invasion fluo des fanas de Tecktonik.

    Posté par Rosa Rose, 14 octobre 2007 à 21:30

Poster un commentaire